Le Crabe des Arts

Archer


Oubliez les bonnes manières et la galanterie, "Archer" combine à la fois sarcasme et absurde pour nous plonger au cœur d'une agence d'espionnage internationale loin des stéréotypes habituels.


OSS 117 à l'américaine

Archer met en scène le quotidien pour le moins rocambolesque de l'agence International Secret Intelligence Service à New York. Son agent principal, Sterling Archer, un anti-héros imbu de lui-même, nous embarque dans ses missions à risques au travers du globe.

Le créateur Adam Reed nous sert sur un plateau d'argent, une parodie alléchante des films d'espionnage. Décalée et politiquement incorrect, Archer allie ainsi à la perfection humour noir aux phrases cuisantes et tension dramatique avec de l'action à revendre.


Une fine équipe

H. Jon Benjamin (Wet Hot American Summer, Master of None) prête sa voix au personnage principal, Sterling Archer, un mélange entre le physique charismatique de Don Draper dans Mad Men et l'absurdité alliée au machisme de Hubert Bonisseur de la Bath alias OSS 117. Celui-ci joue sur les mots avec aisance, mais malgré un humour parfois lourd et un penchant un peu trop prononcé pour la bouteille, c'est un personnage que l'on adore détester.

Archer

Dans son entourage, on retrouve Chriss Parnell (Battle of the Sexes, Rick et Morty, 21 Jump Street) qui excelle dans le rôle du brave type compétent bien que très maladroit, Cyril Figgis. Judy Greer (La Planète des Singes) interprète avec brio Cheryl Tunt/Carol, une secrétaire complètement timbrée et pleine aux as. Aisha Tyler (Esprits Criminels) portrait Lana Kane, la meilleure espionne de l'agence, à la fois intrépide et tenace. Enfin Jessica Walter (Arrested Development), l'égocentrique Malory Archer, mère dominatrice de Sterling Archer, supervise le tout de sa main de fer ou presque.


Archer

Moins connus mais tout aussi talentueux, Amber Nash joue avec force de caractère, Pam Poovey, une responsable des ressources humaines au sang chaud et à l'appétit sans fin ; et Lucky Yates est bluffant dans la peau du docteur complètement fou Algernop Krieger. Adam Reed, le créateur de la série fait lui aussi parti du casting dans le rôle de Ray Gillette, un analyste doté d'une malchance incroyable.


Peau neuve

D'une durée d'environ 20 min, les épisodes s'enchaînent sans faiblir grâce à un scénario poignant. Archer se renouvelle à chaque saison en ajoutant même des variantes à l'intrigue. Je vous laisse donc le plaisir de découvrir pourquoi la cinquième saison s'intitule "Archer Vice" et la huitième "Archer Dreamland." Quant à la prochaine et neuvième saison qui sortira l'année prochaine, elle s'intitulera "Archer Danger Island." Avec une originalité sans faille, la série à l'animation envoutante ne cesse donc de surprendre et ses répliques cinglantes en deviennent de véritables références.


Archer n'hésite pas à bousculer les conventions pour offrir une caricature convaincante du monde de l'espionnage. Avec un humour noir assumé, la série enchaîne comédie, intrigue et action dans un univers captivant où les personnages affichent sans retenue leur vraie nature, pour notre plus grand plaisir.

Un petit extrait :


ARCHER
 Créée par Adam Reed (III)

Avec H. Jon Benjamin, Judy Greer, Amber Nash...

Pays : États-Unis

Date de sortie - Saison 8 : Avril 2017

Chaîne  : Netflix



Rédigé le Lundi 31 Juillet 2017 | Lu 100 fois | 0 commentaire(s)



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 30 Juin 2017 - 13:42 Dirk Gently : Détective holistique

Lundi 12 Juin 2017 - 10:21 Orange is the New Black - Saison 5