Le Crabe des Arts

Le chien, la nuit et le couteau - Avignon Off 2017


Voici notre coup de cœur de ce festival, cuvée 2017, un spectacle étrange, macabre et fascinant. Osez pénétrer dans l'univers irréel et décalé du Munstrum Theatre !


Nuit agitée

Le noir se fait, une composition rock de PJ Harvey se fait entendre et, peu à peu, un homme étendu cherche à se relever. Il ne sait pas ce qu'il fait là et ne tarde pas à être accosté par un type avec un grand couteau. Nous sommes dans l'obscurité d'une ruelle sans issue et, d'une certaine manière et malgré les divers lieux visités, nous y resterons jusqu'au bout. Car le spectateur est immédiatement pris au piège, tout comme le héros sur la scène, d'un cauchemar éveillé dont personne ne sortira indemne.
À la manière des personnages de Kafka, le héros, au fil de ses rencontres, ne parviendra plus à se dépêtrer d'une situation dans laquelle il s'enlise et qui ne fait que s'aggraver. On peut y lire une formidable métaphore sur la façon dont le monde vous transforme et vous façonne, à mesure que vous y survivez, en finissant par devenir comme ceux que vous côtoyez.

Farce morbide

Le chien, la nuit et le couteau - Avignon Off 2017
Visuellement ébouriffante, cette formidable mise en scène bi-frontale du texte de Mayenburg donne un juste reflet de la noirceur exacerbée de l'œuvre. La pénombre s'installe durablement sur le plateau tandis que le Munstrum suit scrupuleusement les mots de l'auteur, jusque dans les didascalies, tout en ajoutant à l'absurde. Car l'hémoglobine y coule à flots et les trois comédiens y portent des masques surprenants, couvrant leur crâne à la manière d'une double peau qui les transforme en créatures gymnocéphales. Ainsi le faciès des comédiens, proche du masque neutre, est subtilement uniformisé et permet d'insuffler l'étrange au naturel, puisque ces êtres nous ressemblent tout en se distinguant. Et l'invraisemblance de la situation - le héros ne cesse de tuer malgré lui - vire au grotesque avant la fin de la représention pour mieux se jouer de ce que nous créons ; ainsi nous sommes bien au cœur d'une farce épouvantable.
Spectacle angoissant et drôle, Le chien, la nuit et le couteau, semble apte à laisser en nous une sorte d'empreinte indélébile, comme l'entaille d'un couteau.

LE CHIEN, LA NUIT ET LE COUTEAU
De Marius von Mayenburg
Mise en scène de Louis Arene
Avec Lionel Lingelser, François Praud et Sophie Botte
Du 06 au 26 juillet 2017 à 15h20 (sauf le 19)
À la Manufacture, 2 rue des écoles 84000 Avignon
Durée : 1h50

Rédigé le Vendredi 14 Juillet 2017 | Lu 416 fois | 0 commentaire(s)



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 2 Août 2017 - 10:38 SLEEPING POINT - AVIGNON OFF 2017

Samedi 22 Juillet 2017 - 11:18 UN DEMOCRATE - AVIGNON OFF 2017