Le Crabe des Arts

SLEEPING POINT - AVIGNON OFF 2017


Dans la plus grande mine d'or théâtrale à ciel ouvert que fut Avignon off 2017, le crabe a dégoté la pépite "Sleeping Point", un atypique seul en scène joué par le niçois Jean-Jacques Minazio.


small is beautiful...

SLEEPING POINT - AVIGNON OFF 2017
Créé en 2016 par la compagnie niçoise L'attraction pour le festival "Shake Nice" du TNN, Sleeping Point se présente comme le monologue d'un accessoiriste de théâtre shakespearien rejouant pour lui-même dans les coulisses ce qui simultanément se passe sur scène. Comme sous la loupe d'un microscope, ce jeu en miroir, coincé dans une loge d'accessoires aussi minuscule que prolifique, redécouvre, en les concentrant, l'immensité et le sublime de l'univers de Shakespeare. Prospero solitaire, l'accessoiriste revisite tous ces grands drames avec les moyens dont il dispose : bouts de ficelles ou de papier, théière, seau, masque, poupées en chiffons... Il est le maître sur sa planète que personne ne visite, sauf lui, et peut y fantasmer à loisir. Les tirades, les dialogues, les récits épiques défilent sans ordre, hachés, ils se bousculent, se chevauchent : l'accessoiriste divague, perdu dans sa solitude, et ce faisant redéploie dans ce chaos de mots et d'objets, la magnificence et le vrai sens des choses. A l'instar du Roi se Meurt de Ionesco, il fait refléter "le miroir qu'il a dans ses entrailles pour que tout se voit mieux".  
 

...in a world full of sound and fury

Sleeping Point est un vrai tour de force. D'un sujet qui sur le papier risquait de passer pour aride, le comédien Jean-Jacques Minazio en fait un numéro luxuriant que certains pourrait qualifier de clownesque au sens noble du terme. Le dénuement initial (le comédien passe la première demi-heure du spectacle enfermé dans son placard à accessoires) s'enrichit d'images, de bruits, de voix, de lumière aussi : au final, il aura joué une symphonie avec lui-même pour seul instrument et ses quelques accessoires qui ne sont que les prolongements de son monde intérieur. Pas étonnant alors que le public soit petit à petit saisi par cette puissance de jeu cachée derrière son apparente simplicité, qui l'embarque dans une tempête sous un crâne. En somme, du théâtre à l'état pur. Aussi tout le reste passe-t-il avec magie, sans que l'on s'en rende vraiment compte : jamais on n'aura autant appris sur l'oeuvre de Shakespeare en cette seule petite heure que dure ce voyage insolite. On regrettera presque qu'à la fin du spectacle l'accessoiriste soit réellement appelé pour jouer sur la scène du théâtre (que l'on devine derrière le rideau de fond de scène) le petit rôle de sa vie, celui du messager apportant une lettre...malgré lui il redevient  pour l'extérieur un "sans-grade", un "bouche trou" alors qu'il aura incarné pour nous, public de la coulisse, le rôle principal. 

Sleeping Point symbolise sans conteste ce qu'Avignon off peut offrir de mieux : du théâtre à la fois modeste et grand, passionné et passionnant, de simples planches où tout peut se jouer sans concession. Un esprit libre en somme que ne renieraient pas les fondateurs du festival,  attachés au théâtre de création à vocation populaire. Longue vie à ce spectacle qu'on a hâte de revoir sur les scènes azuréennes !



"Sleeping Point"
Compagnie L'Attraction
Interprète : Jean-Jacques Minazio
Mise en scène : Régis Braun
Accessoires : Frank Escobar  

Rédigé le Mercredi 2 Août 2017 | Lu 135 fois | 0 commentaire(s)



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 22 Juillet 2017 - 11:18 UN DEMOCRATE - AVIGNON OFF 2017